Maritime

Port Vendres - cg34

Bordé par la mer et ses lagunes sur plus de 130 km, l'Hérault dispose d'un littoral qui génère de multiples activités économiques : le tourisme, la pêche et la conchyliculture en mer et en étang ainsi que les activités portuaires. Le Département participe activement à leur développement.

Ports et équipements maritimes

Les 8 ports départementaux
  • Bouzigues
  • Mèze-ville
  • Le Mourre-Blanc
  • Marseillan-Mazets
  • Marseillan-Tabarka
  • Vendres
  • Le Grau d'Agde
  • Le port du Barrou - Sète
Le Département est propriétaire de huit ports professionnels ou mixtes (présence d'anneaux de plaisance) dont il délègue la gestion à des collectivités ou à des organismes et sur lesquels il exerce les pouvoirs de police portuaire que lui confère la Loi. Son objectif : réhabiliter, préserver et valoriser les ports départementaux en lien avec ses délégataires. L'effort porte particulièrement sur la requalification environnementale de ces ports.

Commerce et plaisance

La filière plaisance est un moteur essentiel de notre économie locale. Le Département travaille à fédérer en réseau les entreprises de nautisme. Par ses investissements, il agit pour le commerce maritime et la plaisance et soutient le port de Sète.

Le saviez-vous ?La plaisance et les nouvelles activités nautiques telles que le sport de glisse ou le jet ski attirent de plus en plus les touristes.  Ces activités concernent près de 330 entreprises et engendrent plus de 2000 emplois locaux
Objectifs :

  • la qualité de l'accueil et de l'environnement ;
  • la compétitivité de l'outillage de la plate-forme portuaire sétoise.

Cela se traduit par :

  • la modernisation d'infrastructures et de superstructures dans le port de Sète ;
  • l'aménagement d'infrastructures fluvio-maritimes ;
  • la mise aux normes sanitaires et environnementales (opération « port propre »).

Filière pêche et culture marine

Grau d'Agde

Le Département, en partenariat avec les organisations professionnelles, contribue au développement des filières pêche et cultures marines. A partir de l'outil départemental que constitue le port de pêche du Grau d'Agde, il favorise la modernisation de la filière pêche et le développement de la ressource halieutique (exploitation biologique des fonds marins) notamment avec la mise en place des récifs artificiels nouvelle génération. Il est aux cotés des professionnels des cultures marines pour promouvoir, là aussi, la modernisation de la filière et la lutte contre les mortalités.

Objectifs : promotion des produits (notamment la démarche AOC conchylicole), compétitivité des criées, qualité de l'accueil et du milieu naturel du bassin de Thau et de sa façade maritime.

Pour cela, il intervient à différents niveaux :

  • modernisation des outils de production ;
  • mise aux normes sanitaires et environnementales ;
  • aménagement d'infrastructures collectives ;
  • installation des jeunes exploitants ;
  • promotion et développement de la transformation des produits ;
  • restauration et protection de la qualité des milieux ;
  • soutien aux organisations professionnelles.

2500 emplois sont concernés par les activités de pêche, de conchyliculture, de plaisance et les services nautiques.

Valorisation et protection du littoral

Le Département intervient en tant que soutien technique et financier des collectivités locales et participe aux projets intercommunaux ainsi qu'à l'expérimentation et à l'observation scientifique pour la protection et la mise en valeur du littoral. Il concourt à la protection des côtes sableuses pour favoriser la qualité des productions et la sauvegarde de ce patrimoine.